5 anecdotes sur la guerre de 100 ans !

5 anecdotes sur la guerre de 100 ans !

La guerre de 100 ans est l’un des conflits dynastiques les plus célèbres. Elle a opposé au début du Moyen Âge, pendant plusieurs décennies, le royaume de France à celui d’Angleterre. Voici cinq anecdotes se rapportant à cette crise.

1. « Une guerre dite de 100 ans qui a duré 116 ans ».

La guerre de 100 ans éclata en 1337 pour s’achever au milieu de l’année 1453. On s’aperçoit bien évidemment qu’entre le début et la fin des hostilités on compte 116 ans et non 100. Pourquoi la qualifie-t-on donc de guerre de 100 ans ? Les historiens l’appellent ainsi parce que bien qu’ayant duré 116 ans c’est un conflit qui a été entrecoupé de plusieurs trêves. La durée de ces périodes plus ou moins longues d’accalmie n’a pas donc été prise en compte.

2. « Édouard III, roi d’Angleterre et de France ».

La guerre des 100 ans est une guerre aux origines très singulières. Philippe lebel, roi de France n’avait pas d’héritier mâle. C’est son neveu Philippe VI selon la ‘’loi salique’’ qui est désigné pour le succéder après sa mort et celles de ses frères Philippe V et Charles IV. Cela n’est pas apprécié par sa fille isabelle qui revendique le trône pour son fils Édouard III. Édouard III même devenu roi d’Angleterre veut par tous les moyens accéder au trône du royaume français.

3. « Jeanne d’Arc entend des voix pour libérer le royaume de France ».

Jeanne est présentée comme une jeune fille pieuse et très travailleuse. À treize ans, Jeanne d’Arc affirme entendre les voix des saintes Catherine et Marguerite et de l’Archange Michel la mandatant pour libérer le royaume de France. C’est cependant à l’âge de 16 ans que son cousin l’emmena rencontrer le capitaine Vaucouleurs qui lui fournit les moyens pour mener à bien son combat. Avec ces armes, la jeune fille pleine de charisme parvient à faire lever le siège de la ville d’Orléans le 8 mai 1429. Cependant, Jeanne d’Arc est malheureusement brûlée vive des années plus tard sur la place du Vieux-Marché à Rouen.

4. « Le roi Charles VI atteint de folie, une guerre civile éclate ».

En 1392, pendant la trêve, Charles VI est atteint de folie et ses collaborateurs se disputent sa succession. Il s’ensuit une guerre civile dont le roi d’Angleterre profite pour tenter de reprendre les territoires perdus.

5. « Les royaumes impactés de différentes manières ».

La France, après cette guerre, s’est unifiée et a enregistré la naissance d’un sentiment national. Ce n’est pas le cas pour l’Angleterre, chez qui un nouveau conflit éclata : la guerre des Deux-Roses.

Cet article a 1 commentaire

  1. 5

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu